ALLIANCE MAÇONNIQUE EUROPÉENNE

Logo Alliance Maçonnique Européenne
Logo AME

ALLIANCE MAÇONNIQUE EUROPÉENNE

 Logo AME

 

L’Alliance Maçonnique Européenne prend acte de l’élection, ce 18 janvier 2022, de Madame R. Metsola à la Présidence du Parlement de l’Union Européenne, en remplacement de Monsieur le Président David Sassoli récemment décédé.

Nous constatons que cette élection est le résultat de négociations entre groupes parlementaires, selon des accords politiques tenant aux équilibres conclus pour se répartir les mandats au sein des structures européennes. Aucun d’entre eux ne peut en effet revendiquer la majorité nécessaire.  A défaut d’une élection démocratique directe par les citoyens de l’U.E.

Afin que les citoyens aient davantage confiance en la politique de l’U.E., afin de donner plus de crédit à la parole politique de l’U.E., il faut augmenter la participation citoyenne directe au sein des institutions : la Conférence sur l’Avenir de l’Europe est à cet égard une très belle illustration.

Nous souhaitons que le Parlement, sous la conduite de Madame la Présidente Metsola, agisse de façon humaniste et respectueuse des évolutions éthiques et sociales déjà acquises, et fasse fi des convictions philosophiques personnelles de chacun de ses membres, dans une démarche progressiste et progressive continue.

Madame la Présidente Metsola ne fait aucunement mystère de son opposition, à titre personnel, au droit à l’interruption volontaire de grossesse pour les citoyennes européennes, régulièrement remise en question dans certains Etats membres de l’U.E. Nous sommes pour notre part attachés à l’héritage de Madame Simone Veil,  qui fut la première Présidente du Parlement européen de 1979 à 1982.

Madame la Présidente Metsola n’a pas non plus manifesté d’enthousiasme, lorsqu’il s’agissait de soutenir la cause des femmes par des textes réprimant les violences faites aux femmes.

La COMALACE ne s’y trompe pas, qui  salue par un communiqué enthousiaste  cette élection favorable à « poursuivre cette collaboration en faveur du bien commun, en rapprochant les institutions publiques des citoyens européens, en faisant des jeunes des protagonistes de la politique européenne et en promouvant des politiques centrées sur la personne humaine, la famille et la communauté."

Nous souhaitons également pouvoir poursuivre avec Madame la Présidente Metsola, au-delà de nos divergences philosophiques, le travail entrepris dans le cadre du dialogue permanent instauré par l’article 17 du Traité sur le fonctionnement de l’U.E.

L’Alliance Maçonnique Européenne continuera pour sa part à défendre et promouvoir les valeurs humanistes, dont les droits fondamentaux inscrits dans les déclarations successives des droits de l’homme. Le droit des femmes à choisir le moment et les conditions où elles souhaitent devenir mères ne doit relever, selon nous, que de leur liberté individuelle, indépendamment des choix philosophiques  que le principe de laïcité implique.